Les différents organes de la Faculté

Les différents organes de la Faculté

La Faculté des Lettres est gérée à différents niveaux par différents organes. Il nous semble important que tu aies une idée générale de leur fonctionnement, et surtout, de l’impact que tu peux avoir dessus !

Le Décanat

Le Décanat est l’organe exécutif de la Faculté. Le Décanat est constitué d’un.e doyen.ne et de plusieurs vices-doyen.nne.s, chargé.e.s chacun.e.s de domaines spécifiques. Le Décanat est assisté du conseil décanal, qui comprend le Décanat ainsi que les directeurs et des directrices des départements de la faculté.

Pour voir l’actuel Décanat, consulter cette page : https://www.unige.ch/lettres/fr/faculte/structures/decanat/

L’équivalent du Décanat au niveau de l’Université entière est le Rectorat.

Le Conseil Participatif

Le Conseil participatif (CP pour les intimes) est l’organe législatif de la Faculté. En Lettres, il se compose de représentant.e.s des 4 corps : 16 professeur.e.s, 8 collaborateur.trice.s de l’enseignement et de la recherche, 8 étudiant.e.s, et 4 membres du personnel administratif et technique (PAT).

“Les principales tâches du Conseil participatif sont les suivantes: discuter et approuver les règlements et les programmes d’études de la Faculté; adopter les plans d’études des différentes disciplines; proposer au rectorat un candidat ou une candidate à la fonction de doyen ou de doyenne; désigner les vice-doyennes et vice-doyens; examiner toute question relative aux méthodes d’enseignement, au contrôle des connaissance, ou à l’organisation des examens.” (plus d’informations ici : https://www.unige.ch/lettres/fr/faculte/structures/conseil-participatif/)

Les étudiant.e.s qui souhaitent intégrer le CP sont désigné.e.s pour un mandat de 2 ans, mais il est possible de démissionner avant la fin de ce mandat.

Le Conseil participatif a toujours besoin d’étudiant.e.s : nos 8 sièges sont rarement occupés de manière régulière, alors que nous y sommes déjà représenté.e.s en minorité. Or, c’est une occasion pour les étudiant.e.s de faire entendre leur voix. De plus, c’est une opportunité privilégiée de découvrir comment fonctionne la faculté “à l’interne”.

La charge de travail n’est pas énorme : le CP se réunit en moyenne 1-2 fois par semestre. Il s’agit ensuite, pour l’essentiel, de se tenir au courant de l’activité de la faculté.

Si tu es intéressé.e. à intégrer le CP, envoie un mail à l’AEL !

Les commissions mixtes

Les commissions mixtes sont des organes de discussion rattachés aux départements. Il existe donc une commission mixte du département de français, une du département d’anglais, etc. Elles se composent de représentant.e.s du corps professoral, du corps intermédiaire (assistant.e.s) et du corps étudiant.

Les commissions mixtes servent notamment à discuter des plans d’études, des évaluations, de l’enseignement, etc.

Les commissions mixtes se réunissent normalement 2 fois par semestre en moyenne, mais elles sont plus ou moins actives selon les départements. Si tu es intéressé.e à rejoindre la commission mixte de l’un de tes départements, tu peux normalement trouver les informations nécessaires sur le site du département (souvent, dans la rubrique “études” ou “étudiants”). Si tu ne trouves pas ces informations, tu peux contacter l’AEL.

Participer à une commission mixte est un moyen privilégié pour les étudiant.e.s d’avoir une influence concrète sur le fonctionnement d’un département !

Les autres commissions

D’autres commissions concernent l’ensemble de la Faculté. Certaines dépendent du Conseil Participatif, d’autres du doyen. Elles ont chacune un objectif spécifique qui lui donne une certaine durée de vie : elles peuvent, par exemple, être mandatées par le Conseil Participatif sur un problème ciblé et avoir un certain temps pour rendre un rapport ou au contraire, la thématique peut se renouveler chaque année et nécessiter une vie permanente pour ladite commission.

Les commissions permanentes du Conseil Participatif sont :

  • La Commission de l’égalité. Elle a pour but de s’assurer que la Faculté tend vers plus d’égalité hommes/femmes. Pour cela, elle peut organiser des événements (conférences, colloques) ou proposer des subsides aux jeunes chercheuses comme tremplin ou pour participer à des colloques à l’étranger.
  • La Commission des études. Elle a pour but de s’assurer que les nouveaux plans d’études de bachelor et master proposés par les Départements soient conformes aux règles de la Faculté et de l’Université. Pour les étudiants, elle permet de s’assurer aussi que les plans d’études ne sont pas trop cloisonnés ni trop lourds.
  • La Commission des études post-grades. Elle a le même rôle que la Commission des études mais pour les plans d’études supérieurs au master.

Les autres commissions permanentes :

  • La Commission de planification. Elle a pour rôle de planifier le renouvellement des différents postes de la Faculté dans le but généralement de faire des économies budgétaires. Elle supprime les postes là où cela semble le plus inoffensif ou retarde la nomination d’une nouvelle personne à certains postes.
  • La Commission de premier renouvellement. Son but est de discuter du renouvellement de contrat du personnel d’enseignement et de recherche. Elle se base sur les réponses des questionnaires adeven ainsi que sur les avis des différents corps de l’Université pour évaluer le travail des enseignants à la fin de leur premier mandat.
  • L’Instance site est chargé de gérer les bâtiments sur un site précis (Les Bastions pour la Faculté des Lettres) et plus particulièrement les bibliothèques.
  • La Commission informatique de la Faculté est en charge des questions d’informatique au sein de la Faculté. Il soutient notamment des projets visant à améliorer l’accès à différents outils informatiques (base de données, etc.)

Certains types de commission sont créées chaque années de manière temporaire :

  • Les Commissions de nomination. Lorsqu’un poste est libéré ou créé après l’approbation de certains organes de la Faculté ou de l’Université, une Commission de nomination est généralement créée pour que des chercheurs externes à l’Université puissent postuler. La commission évalue alors les différentes candidatures éliminant au cours de trois étapes (CV, lectures d’articles et d’une monographie, leçons probatoires) pour qu’un classement soit finalement établi entre un seul (cas rare) ou plusieurs candidats jugés qualifiés pour le poste.
  • Les Commissions de promotion. Elles ont un rôle similaire à celui des Commissions de nomination mais visent une personne spécifique déjà membre du personnel d’enseignement et de recherche pour étudier la possibilité de les promouvoir à un poste supérieur (de professeur associé à professeur ordinaire par exemple).

Le Rectorat et l’Assemblée de l’Université

Le Rectorat et l’Assemblée de l’Université sont les équivalents, respectivement, du Décanat et du Conseil Participatif d’une Faculté. Ils agissent cependant au niveau de l’ensemble de l’Université et ont donc parfois des rôles et des prérogatives différentes.

Le Rectorat est composé d’un.e Recteur.ice et des plusieurs Vices-Recteur.ice.s qui ont chacun.e des dicastères différents. L’Assemblée de l’Université est un organe représentatif dans lequel se trouve 10 étudiant.e.s. Il a seulement un pouvoir consultatif pour le Rectorat qui peut choisir de suivre ou non son avis. C’est toutefois l’Assemblée de l’Université qui élit le Recteur ou vote le renouvellement de son mandat et soumet son nom au Conseil d’État pour que ce dernier l’approuve.

La CGTF

La Commission de Gestion des Taxes Fixes gère la partie des taxes universitaires destinée à soutenir les projets associatifs des étudiant.e.s et des assistant.e.s. Elle propose deux types de subventions : la subvention ordinaire qui est obtenu par les associations reconnues par le Rectorat grâce aux signatures des étudiant.e.s, généralement récoltée en début d’année. Les associations perçoivent 300.- de base et 5.- par signature ; et la subvention extraordinaires qui finance des projets soutenus par des associations enregistrées. Trois étudiant.e.s, un.e assistant.e et un.e représentant.e du Rectorat composent la Commission et votent le montant des subventions accordés.

Plus d’information sur le site web de la CGTF.